Yoga Du Féminin

Origine ...

C'est au détour de 4 années de formation en Yoga de l'Energie que le Sacré est définitivement entré dans ma Vie ... Comme un regard nouveau sur tout ce qu'il m'entoure. La nature, mes enfants, l'Amour, les autres, mon métier, mon mari, les sens perceptibles dans mon corps sont devenus de plus en plus fins ... 

Puis les rencontres via les réseaux sociaux, la concrétisation de rêve, d'intentions émises dans des stages de développement personnel. Tout se mettait en place comme un puzzle que l'on fait les yeux fermés, mais le coeur grand ouvert. 

Puis sont nés les premiers cercles de Femmes Natur'Elles avec mon âme soeur, Séverine. 

Nous avons marchés ensemble vers la formation Yoga Maternité, Naissance et Féminité pour donner une nouvelle vie à notre gémellité.

D'instant en instant tout s'est développé et expansé.

 

Le yoga du Féminin

Il est une pratique de yoga centré sur la base du hatha yoga et yoga de l'énergie par lesquels j'ai été formé. Mais avec une dimension de recherche subtile autour de nos polarités, autour et en nous, dans notre centre sacré.

L'expression de notre féminité sera abordée dans ce yoga où elle trouvera tout son sens.

Yoni, Utérus, Kundalini, Mantras, Rituels, créativité, Expression, son, détente, Méditation ....

 

Un moment de paix et de réconciliation avec son Féminin Sacré.

 

Aujourd'hui, je vous propose de rentrer par cette porte et de venir découvrir et explorer votre corps, la racine de votre féminité, en profondeur, grâce au yoga du Féminin. Vous allez découvrir le paysage de votre intimité originelle et sauvage, faire le lien avec votre énergie créatrice afin de reconquérir votre éclat.

 

 

Horaires

Une à 2 fois par mois à Réméréville et en 2020

à Bey sur seille dans Le Yoga hOMe

Quelques dates à retenir sur Lunéville au cabinet Fémin'Etre

 

Samedi 7 Septembre de 13h30 à 15h30

Samedi 19 Octobre de 13h30 à 15h30

Samedi 16 Novembre de 13h30 à 15h30

 


" Notre Tâche essentielle

est de faire du Féminin, un pont entre Dieu et l'Humanité"

Marion Woodman